• Exposition en cours
  • 1

Votre Visite

Exposition en cours

BONNARD
HOMMAGE & CHEFS-D'ŒUVRE

3 OCTOBRE 2017 – 28 JANVIER 2018EXPO BONNARD HOMMAGE ET CHEFS D OEUVRE

« Il [Bonnard] charme, il déconcerte, il scandalise. Tantôt sa peinture se livre sans réticence à notre plaisir, tantôt elle se ferme, résiste à l’exégèse du public. »
Maurice Denis (1943)


À partir du 3 octobre, date anniversaire des 150 ans de la naissance de Pierre Bonnard, le musée Bonnard rend hommage au peintre, en présentant toute la richesse et la diversité de son travail.

Construite de façon chronologique et thématique, l’exposition se compose de chefs-d’œuvre exceptionnels issus de collections privées et de prestigieuses institutions publiques françaises (musée d’Orsay, Centre Pompidou et musée Maillol notamment) auxquels viennent s’ajouter les œuvres majeures du fonds propre du musée.  

LE PREMIER BONNARD

Ce parcours débute par les œuvres de jeunesse de Bonnard, le « Nabi très japonard », comme avec notamment l’affiche France-Champagne (1891), premier grand succès de l’artiste.  

La période nabie s’illustre par le magistral Crépuscule, dit aussi La Partie de croquet (1892), l’un de ses chefs-d’œuvre de jeunesse, L’Omnibus (1901) et La Promenade des nourrices, frise des fiacres (1897) montée en paravent. Ces œuvres témoignent de l’attrait de Bonnard pour les scènes de la vie parisienne et la volonté de faire pénétrer l’art dans la vie domestique.

BONNARD LES GRANDS BOULEVARDSCet accrochage-hommage est également l’occasion pour le musée de présenter pour la première fois, sa toute nouvelle acquisition, Les Grands Boulevards (vers 1895). Cette peinture sur papier, d’une valeur de 80 000 €, a été achetée grâce au financement du FRAM, de la ville du Cannet et à une souscription menée en juillet dernier. La générosité du public a permis de collecter près de 25 280 € et de financer une partie de l’œuvre, son rafraîchissement et un nouvel encadrement. 


SES MARCHANDS

Dès le début des années 1900, Bonnard s’affirme et s’affranchit du mouvement Nabis. Il développe un travail en dehors de tout courant. À cette époque, ses marchands de la galerie Bernheim-Jeune, jouent un rôle déterminant dans sa carrière. Avec La Loge (1908), il les représente dans une composition très originale et audacieuse pour l’époque, en plaçant les épouses des 2 couples dans la lumière.


L’ATTRAIT POUR LA NATURE

En parlant de l’Amandier qui se trouve dans son jardin, Bonnard dit un jour à Marguerite Maeght : « C’est plus fort que moi, chaque printemps, il me force à le peindre. » Telle une perpétuelle renaissance, Bonnard se projette dans cet arbre. Pour faire écho à cette réflexion, deux autoportraits Autoportrait sur fond de papier à fleurs (vers 1923) et Autoportrait (1946) sont installés en miroir aux deux Amandiers, L’Amandier (vers 1930), qui fait partie des collections du musée, et L’Amandier en fleurs (1946-1947), prêt du Centre Pompidou, qui n’est autre que le dernier tableau peint par l’artiste.


INTÉRÉRIEUR & INTIMITÉ

L’exposition se termine par des œuvres plus intimistes comme Nu de dos à la Toilette (1934), Coin de salle à manger au Cannet (vers 1932) ou encore Nu sombre (1941), chef-d’œuvre absolu de la fin de sa vie.

La projection des photos du Bosquet, la maison de Bonnard, réalisées par l’artiste Caroline Rennequin et la visite virtuelle en 3D de la demeure complètent ce parcours.


Les premiers Bonnard

 BONNARD FRANCE CHAMPAGNE  BONNARD OMNIBUS   P Bonnard la partie de croquet
BONNARD PROMENADE NOURRICES   BONNARD LA LOGE   

L’attraction, la nature entre le Midi & la Normandie et autoportraits

BONNARD ROUTE ROSE   BONNARD AMANDIER EN FLEURS   BONNARD AUTOPORTRAIT 1945   BONNARD L AMANDIER

Intimismes & Intimités

BONNARD NU PROFIL    BONNARD NU SOMBRE   BONNARD NU DE DOS TOILETTE   BONNARD COIN SALLE A MANGER

Photos de la villa Le Bosquet, réalisées par Caroline Rennequin

PHOTO1 CAROLINE RENNEQUIN  PHOTO2 CAROLINE RENNEQUIN  PHOTO3 CAROLINE RENNEQUIN

 

Visite virtuelle 3D

VISITE VIRTUELLE MUSEE BONNARD

 

L'accrochage par niveau

plan-5-niveaux-3rouge gdNiveaux 3, 4 & 5 :

Présentation de l'exposition.

Niveau 1 :

Diffusion d'un film dans la salle de projection.

Niveau 2 :

Terrasse et jardin du musée (accès uniquement par l'ascenseur)

RDC

Accueil du musée, boutique, casiers-consignes, toilettes et atelier (Voir le programme des Activités)


Chaque salle est agrémentée de fiches de salle détaillant certaines œuvres. Il est également possible de visiter le musée à l'aide d'un audioguide multimédia qui propose une version spécifique pour le jeune public. Des bornes multimédia permettent de consulter les carnets et agendas numérisés de Pierre Bonnard.


Visite libre

Les visiteurs peuvent parcourir le musée Bonnard de manière autonome, que ce soit en période d'exposition temporaire ou de présentation des collections.

Des fiches de salles accompagnent leur découverte des œuvres.


Visite guidée

Visites guidées de l'exposition disponible en français et en anglais (sur demande).

user2 PUBLIC : Adultes individuels
 calendar SÉANCES : Dates et heures
des Visites guidées
 world LANGUE : Flag-of-France Flag-of-United-Kingdom(sur demande)
 clock DURÉE : 1 heure
 banknote TARIF : Droit d'entrée du musée + 3  € par personne 

Visite audioguidée

À télécharger gratuitement ou 1 € en location

audioguide les collectionsLe musée Bonnard propose désormais des visites interactives à télécharger gratuitement sur iPhone, iPad et Android via l'application Guidigo, ou à 1 € la location d'un iPod touch au musée.

Cette nouvelle génération d'audioguide offre toutes les ressources du multimédia : commentaires audio accompagnés d'images, plan du musée avec positionnement des œuvres, enquêtes et jeux pour les enfants, informations pratiques...

Actuellement

Une vingtaine d'œuvres est commentée en français, anglais, allemand et italien pour les adultes. L'audioguide enfant permet aux 7-13 ans d'avoir un commentaire adapté en français et de répondre à un quizz pour une découverte pédagogique et ludique de l'œuvre de Bonnard.

 

user2 PUBLIC : Adultes & Enfants individuels
 world LANGUES : Collections :  Flag-of-France Enfants Flag-of-United-Kingdom  Flag-of-Italy  Flag-of-Germany  LSF-fr (LSF)

 clock DURÉE : 45 minutes
 banknote TARIF
& MODE D'EMPLOI
 :

logo-guidigoGratuit en téléchargement
par l'application Guidigo

• Téléchargez l'application gratuite Guidigo sur votre iPhone, iPad ou Android.
• Une fois l'application ouverte, touchez la flèche de localisation en haut à droite puis choisir la visite « Les Collections du musée Bonnard » ou passez par l'onglet « Rechercher ».
• Cliquez sur « Gratuit » pour lancer le téléchargement de la visite audioguidée.
• Une fois celle-ci achevée, vous pouvez ensuite désactiver internet sur votre smartphone et faire la visite audioguidée.

ou si vous n'avez pas de smartphone
1 € la location sur place d'un iPod touch

clip  TÉLÉCHARGEMENT :  AppStore     GooglePlay

Un immense MERCI à tous d'avoir soutenu ce projet !

TousPourUnBonnardGrâce à vos dons, le musée va pouvoir acquérir l'œuvre Les Grands Boulevards,
lui refaire une beauté et lui offrir un nouvel encadrement.

Financement participatif

Acquisition d'une œuvre de Pierre Bonnard #TousPourUnBonnard

devoilement 540px de large pourkisskissJusqu'au 3 juillet, le musée Bonnard lance sa première campagne de financement participatif pour l’aider à acquérir l’œuvre Les Grands Boulevards.

Vous êtes de plus en plus nombreux à aimer Pierre Bonnard et son musée. C’est ce constat qui nous incite à lancer notre première campagne de financement participatif #TousPourUnBonnard.

L’objectif est de récolter jusqu'au 3 juillet (10h17), les 20 000 euros manquants pour financer une splendide œuvre nabie, Les Grands Boulevards, significative des travaux de jeunesse de Bonnard. 


Grâce à votre soutien, le musée pourra enrichir ses collections, présenter plus largement au public toute la finesse du travail de Bonnard, mais aussi maintenir pour toujours, cette œuvre dans le patrimoine culturel français.
 

Comment soutenir le musée ?

Vous pouvez participer en faisant connaître notre projet autour de vous ou en faisant un don. Pour faire un don (à partir de 5 €), vous pouvez :

- soit aller sur la plateforme de financement participatif sécurisée Kisskissbankbank

- soit envoyer un chèque à l’ordre du Trésor Public à l’adresse suivante :

Musée Bonnard
Projet #TousPourUnBonnard
20, boulevard Sadi Carnot
06110 Le Cannet
 

Présentation de l'œuvre

LES GRANDS BOULEVARDSLes Grands Boulevards est un exemple fameux de la production de Bonnard de la fin du XIXe siècle puisque cette peinture sur papier a été réalisée vers 1895. Elle tire ses sujets des scènes de la vie parisienne, de sa modernité et de ses nouveaux lieux de loisirs qui attirent la foule notamment sur les Grands Boulevards.

La scène de rue, en arrière-plan, est à peine esquissée et se compose d’une foule de personnages traités en noir, telles des ombres chinoises, évocation notable des estampes japonaises, alors en vogue. Dans cette foule anonyme, apparaît au premier plan une petite fille et sa mère, que l’on remarque par le nœud bleu de son chapeau. La modernité de ce dessin est dans le décentrage de ce groupe qui dynamise l’ensemble de la composition. 
 

Histoire de l'œuvre

Cette œuvre est certainement une étude pour une lithographie. Elle appartient sans conteste aux travaux graphiques les plus importants de la période nabie de notre artiste surnommé à l’époque le « Nabi très japonard ».

Nous souhaitons en faire l’acquisition car elle possède des qualités rares qui ont retenu notre attention. Au-delà de son état de conservation exceptionnel, il ne reste aujourd’hui que peu d’exemples de peintures à l’encre de Chine parfois rehaussées de gouache, comme ici, alors que cette pratique était courante dans le cercle des Nabis.

La provenance de l’œuvre est également un de ses atouts majeurs puisqu’elle a été achetée directement à Bonnard par le père de l’actuel vendeur, au milieu des années 40.

À cela s’ajoute le souhait du propriétaire, qu’en mémoire de son père, soit favorisé l’achat par un musée français, a fortiri le musée Bonnard, à qui ce dernier avait déjà vendu une œuvre de sa collection.

Dernier argument, s’il fallait terminer de vous convaincre…cette œuvre est presque inédite puisqu’elle a été très peu exposée et donc peu vue par le public. La dernière exposition des Grands Boulevards date des années 70.
 

Pourquoi soutenir cette acquisition ?

Si le musée Bonnard acquiert cette œuvre, c’est la garantie qu’elle restera à jamais dans le patrimoine culturel français puisqu’il existe le principe d’inaliénabilité. Cette règle signifie que l’œuvre ne peut être ni vendue ni donnée et qu’elle demeurera pour toujours dans les Collections du musée Bonnard.

En plus d’être exposée au musée, cette œuvre voyagera en étant prêtée à des musées français ou internationaux. Au-delà d’enrichir le fonds propre du musée, vous participez également à transmettre un patrimoine culturel aux générations futures, à faire rayonner l’œuvre de Bonnard en France mais également à l’international de façon pérenne.

camembert

Le prix de l'œuvre

Le prix de vente des Grands Boulevards est fixé à 80 000 euros. Le montage financier prévisionnel se décompose de la manière suivante : 60 000 euros seront financés par Le FRAM (Fonds régional d'acquisition des musées) et par la ville du Cannet. Il reste donc 20 000 euros à financer pour concrétiser notre acquisition !
 

Pourquoi faisons-nous appel à vous ?


Pour faire connaître ou donner

Les petits ruisseaux forment les grandes rivières ! Quelle que soit sa forme, votre soutien nous est précieux.
Vous pouvez relayer notre projet #TousPourUnBonnard auprès de vos proches mais aussi sur les réseaux sociaux pour le faire connaître par le plus grand nombre ou faire un don à partir de 5 € (soit 1,70 € après déduction fiscale).

Pour faire connaître, suivez le musée sur Twitter, Facebook et Instagram et aimez ou diffusez le projet #TousPourUnBonnard.

Pour donner en ligne, en quelques clics sur kisskissbankbank.
 

Et si l'objectif est dépassé 


Atteindre l’objectif des 20 000 euros serait déjà fabuleux. Mais si vos dons dépassent les 20 000 euros, la somme supplémentaire sera investie dans la fabrication d’un nouvel encadrement pour Les Grands Boulevards. Notre volonté étant que cette œuvre soit présentée de la meilleure façon possible au public.

 

Et si l'objectif est très largement dépassé


Rêvons un peu ! Si vos dons dépassent les 50 000 euros, la somme supplémentaire sera investie dans l’acquisition d’une autre œuvre de Bonnard, dont la cote ne cesse d’augmenter dépassant le million d’euros lors des dernières ventes aux enchères…

 

Ce que le musée vous offre en retour


Les contreparties

Pour vous remercier de votre générosité, nous avons imaginé des contreparties en lien avec l’œuvre Les Grands Boulevards, le musée et Pierre Bonnard.
Nous aurions voulu faire davantage mais la législation fiscale impose que le montant de la contrepartie n’excède pas 25% du don et que sa valeur ne dépasse pas 65 €.

 

La déduction fiscale

Le musée Bonnard est habilité à délivrer des reçus fiscaux, ce qui vous permet de bénéficier d’un abattement* d’impôts à hauteur de 66% de la somme donnée. Quelques exemples ci-dessous :

Vos dons

 















MERCI !

L'exposition à venir

PIERRE LESIEUR – INTÉRIEURS

DU 13 FÉVRIER AU 17 JUIN 2018

lesieurLe musée Bonnard accueille Pierre Lesieur, artiste majeur de la seconde école de Paris, très lié à Pierre Bonnard.

L’exposition réunira une quarantaine de tableaux de grands et petits formats autour des Intérieurs si sensibles de Pierre Lesieur. Pour lui comme pour Bonnard, les êtres et les choses qui l’entourent, sélectionnés avec soin, participent à l’atmosphère prégnante que l’on retrouve dans ses tableaux.

Ses œuvres dialogueront avec celles de Bonnard présentes à proximité dans les collections du musée.

Tous deux ont donné aux choses du quotidien un supplément d’âme, une place aussi importante que les êtres dans une tradition du regard, du peintre sur son environnement, symbolisant cette conversation ininterrompue entre les peintres dans la lignée de Bonnard, Matisse ou Vuillard.

Ainsi, chez Lesieur, dans une atmosphère qui n’appartient qu’à lui, fauteuils, tables, miroirs, bibliothèques, etc. sont les acteurs de cet espace silencieux et lumineux qu’est le tableau.

L’exposition sera également accompagnée de dessins et de carnets du peintre de manière à enrichir ce parcours d’éléments rarement exposés.



Exposition en cours

BONNARD/VUILLARD
La collection Zeïneb & Jean-Pierre Marcie-Rivière

13 MAI – 17 SEPTEMBRE 2017 Bonnard Vuillard affiche

« Si je vous écrivais chaque fois que je pense à vous, à notre passé, à la peinture, etc., vous auriez une bibliothèque à compulser. »
Dernière lettre de Vuillard à Bonnard, 4 mai 1940

Pour célébrer les 150 ans de la naissance de Pierre Bonnard, le musée Bonnard rend hommage au peintre,
en exposant un ensemble exceptionnel composé de chefs-d’oeuvre issus de la collection Zeïneb & Jean-Pierre Marcie-Rivière, philanthropes et grands collectionneurs d’art des XIX
e et XXe siècles

À partir du 13 mai, le musée Bonnard est fier d’accueillir la collection du musée d’Orsay à travers l’exposition Bonnard/Vuillard. La collection Zeïneb & Jean-Pierre Marcie-Rivière.

Construite avec une admirable cohérence esthétique et scientifique pendant près de 40 ans par le couple
Marcie-Rivière, cette élégante collection se compose de 25 tableaux et 94 dessins de Bonnard et de 24 tableaux, 3 pastels et 2 dessins de Vuillard. Elle témoigne de l’étroite complicité artistique des deux peintres durant leurs années nabies.

Le parti-pris de Véronique Serrano, Conservateur en chef, est d’exposer l’intégralité des tableaux accrochés au musée d’Orsay, tout en présentant un fil narratif spécifique aux espaces du musée Bonnard.

Bonnard, le « Nabi très japonard », est représenté au travers de 25 tableaux majeurs, fleurons de sa jeunesse parmi lesquels, le rare Joueur de Banjo (1895), le poétique Chevaux et filles au Bois, dit aussi La Place Clichy (vers 1894-1895) ou le radieux Nu accroupi au tub (1918) qui en est le chef-d’œuvre absolu.

Quant à Vuillard, le « Nabi zouave », la magie opère avec notamment la série de tableaux intimistes comme La Soirée musicale (vers 1896-1899), Misia assise dans une bergère, dit Nonchaloir (1901), auxquels s’ajoutent la mystérieuse Jeune fille la main sur la poignée de la porte (1891), Le Bureau (1896) et le projet grandiose de décor d’un restaurant parisien, Intérieur de salon de thé, Le Grand Teddy (1917), longtemps resté inconnu du grand public.

Les visiteurs du musée Bonnard découvrent ainsi un parcours construit sur-mesure qui révèle une cinquantaine de peintures et de pastels nabis à laquelle vient s’ajouter une vingtaine de dessins de Bonnard et plusieurs tableaux de la maturité des deux peintres. Ces œuvres, très peu connues du public, mettent en lumière les liens étroits rattachant les deux artistes.

L’exposition est présentée sur les 3 niveaux du musée et s’articule autour des thèmes suivants : Bonnard/Vuillard, une complicité artistique (niveau 5) ; Présences féminines (niveau 4) ; Décors & paysages (niveau 3).

LA RELATION BONNARD / VUILLARDBONNARD VUILLARD photo

Bonnard et Vuillard partagent le goût et la curiosité du métier, les découvertes ou les tâtonnements, la liberté et l’indépendance, mais aussi les amis, les expositions ou la littérature. Leurs échanges épistolaires entre 1891 et 1940, témoignent de cette « amitié fraternelle ».

Leur rencontre a lieu à l’École nationale supérieure des Beaux-arts de Paris. Puis, à l’instar de Denis, Ranson, Roussel, Ibels ou Piot, ils suivent les cours libres de l’Académie Julian. Tous sont passionnés de nouveautés, de littérature symboliste, de théâtre ou de musique wagnérienne. Ce temps d’émulation passé, demeurent l’amitié et la richesse des individus. Bonnard et Vuillard ne cesseront de se voir et d’échanger jusqu’à la mort de ce dernier en 1940 dont Bonnard restera inconsolable.

 

Une complicité artistique

PB Joueur de Banjo   PB Soiree musicale   PB Place clichy

 EV Jeune fille poignee   PB Portrait de jeune fille   PB Militaire et Blonde   PB JEUNE FILLE BAS NOIRS

Présences féminines

EV Misia Bergere   PB Nu accroupi tub   PB Nu gant bleu

 

Décors & paysages

EV Grand Teddy Projet  PB Chien Terrasse   Jardin tuileries

L'exposition en cours

BONNARD
En toute intimité

26 NOVEMBRE 2016 - 23 AVRIL 2017

affiche atelier orange« Puisque tous les peintres entreprennent les mêmes choses, se heurtent aux mêmes difficultés, utilisent les mêmes moyens, c'est que les différences proviennent de l'intérieur » Pierre Bonnard,1945

À partir du 26 novembre, le musée Bonnard propose de découvrir les sources d’inspiration de Pierre Bonnard à travers le prisme de l’intime. Organisé de façon thématique et chronologique, ce nouvel accrochage de ses collections permet de mieux comprendre son travail.

Ce nouveau parcours réunit une soixantaine d’œuvres (peintures, dessins, affiches, photographies...) issues des collections du musée. Sont exposés pour la première fois, les nouvelles acquisitions et dons de 2016, deux dépôts du musée d’Orsay, mais aussi des prêts exceptionnels de collectionneurs privés dont les œuvres ont rarement été exposées en France.

Prêtée au musée d’Orsay (Paris), à la Fondation Mapfre (Madrid) puis au Legion of Honor (San Francisco), la majestueuse et imposante Vue du Cannet est de retour après quasiment 2 ans d’absence. Quant au Paysage, soleil couchant, il revient du Brésil (São Paulo & Rio).

Affiches et période Nabie 

Membre fondateur des Nabis, mouvement artistique né en même temps que la génération des post-impressionnistes, Bonnard se fait d’abord connaître avec ses affiches, dont la mise en page renouvèle le genre. La première qu’il réalise pour France Champagne (1891) attire l’attention de Toulouse-Lautrec qui démarre alors sa célèbre carrière dans ce domaine.

Vie intérieure & Univers familiers

Fondamentalement inspiré par les scènes de la vie quotidienne, Bonnard n’a eu de cesse de livrer des œuvres très personnelles et affectives. Elles évoquent en apparence, la douceur et une certaine harmonie de façade à travers notamment des témoignages de la Belle Époque parisienne, des huis-clos familiaux à la campagne, des paysages aux couleurs du Midi ou encore des intérieurs confinés du Bosquet, son refuge du Cannet dans lequel il vit avec Marthe, sa femme et inspiratrice.

Modèles féminins et nus 

La vie intime de Bonnard, complexe et simple à la fois, lui fournit le fonds philosophique de ses sujets et la matière brute à partir de laquelle il dégage ses compositions. Qu’il s’agisse de ses peintures, dessins ou photos, les figures féminines y sont prédominantes et récurrentes. Il y a évidemment Marthe, sa femme, dont il nous offre l’éternelle beauté malgré les années qui passent. Il la peint inlassablement pendant 50 ans, souvent nue et sans jamais la vieillir. Et puis aussi Renée... Plus belle, plus blonde, plus jeune. Ils s’aimaient à n’en pas douter, mais Bonnard choisit d'épouser Marthe, son modèle de prédilection. Renée se suicide quelques semaines après de désespoir amoureux (1925). Bonnard ne s’en remettra pas, même si en surface sa peinture reste lumineuse.

Le paradis de Bonnard : Le Bosquet 

Acquise par Bonnard en 1926, la présence du peintre, dans la maison-atelier du Bosquet est encore imprégnée de la présence du peintre aujourd'hui. Cette modeste villa et son jardin ont été le décor privilégié d’environ 300 œuvres.

L’exposition photo

 La photographe, Caroline Rennequin a exceptionnellement été autorisée par la famille du peintre, à accéder à ce lieu classé, habituellement fermé au public. Pendant 48 heures, la photographe a pu saisir l’esprit des lieux et leur intimité.
Une vingtaine de ses clichés (petits et grands formats) est à découvrir pendant toute la durée de l’exposition.

La visite à 306 degrés

Pour aller plus loin, le musée Bonnard innove et propose pour la première fois, une balade au cœur du Bosquet. Grâce à un masque de visite virtuelle, les visiteurs plongent dans les intérieurs et le jardin de cette maison du Cannet, photographiés à 360 degrés, découvrant les lieux de vie qui ont tant inspiré Bonnard.

L’exposition est présentée sur les 3 niveaux du musée dédiés aux accrochages et s’articule autour des thèmes suivants : Vie de famille & vie de famille (niveau 5) ; Modèles féminins & intérieurs (niveau 4) ; Paysages, de la Normandie au Cannet (niveau 3).

Quelques œuvres de l'exposition :

Affiches et période Nabie

france champagne    revue blanche    

 Vie intérieure & univers familliers    

 lavalise     vuecannet     baigneurs

Modèles féminins & nus

 serviette     nu tub   Renee Montchaty

Le paradis de Bonnard : Le Bosquet

2009.0.25 LAtelier au Bosquet   La salle a manger au cannet   chaise

Accessibilité

Venir au musée

lsf

Le musée Bonnard est accessible aux personnes à mobilité réduite par un ascenseur qui dessert chaque étage et la terrasse. Des places de stationnement GIG/GIC, réservées aux personnes disposant d'une carte de stationnement, sont situées à proximité du musée (devant l'Hôtel de ville et en face du musée, l'immeuble Dolce Vita).

Lire la suite...

Musée Bonnard

16 boulevard Sadi Carnot
06110 LE CANNET
Côte d'Azur - FRANCE
+33 (0)4.93.94.06.06

Partenaires de l'exposition

logo noir LeCannet      MO


FB


Telerama           RVA

exposition en cours

logo noir LeCannet      MO


FB


Telerama           RVA       

Lettre d'infos

Recevoir nos actualités chaque mois par e-mail :

Partenaires du musée

logo noir LeCannetOrsay

 

Recherchez

Restons connectés & avis

     twitter-50px     google50px     pinterest-50px    instagram50px
TripAdvisor-petit   Exponaute-petit   Googlepetit