• L'expo en cours
  • 1
  •       
  • 1

Votre Visite

Exposition en cours

BONNARD/VUILLARD
La collection Zeïneb & Jean-Pierre Marcie-Rivière

13 MAI – 17 SEPTEMBRE 2017 Bonnard Vuillard affiche

« Si je vous écrivais chaque fois que je pense à vous, à notre passé, à la peinture, etc., vous auriez une bibliothèque à compulser. »
Dernière lettre de Vuillard à Bonnard, 4 mai 1940

Pour célébrer les 150 ans de la naissance de Pierre Bonnard, le musée Bonnard rend hommage au peintre,
en exposant un ensemble exceptionnel composé de chefs-d’oeuvre issus de la collection Zeïneb & Jean-Pierre Marcie-Rivière, philanthropes et grands collectionneurs d’art des XIX
e et XXe siècles

À partir du 13 mai, le musée Bonnard est fier d’accueillir la collection du musée d’Orsay à travers l’exposition Bonnard/Vuillard. La collection Zeïneb & Jean-Pierre Marcie-Rivière.

Construite avec une admirable cohérence esthétique et scientifique pendant près de 40 ans par le couple
Marcie-Rivière, cette élégante collection se compose de 25 tableaux et 94 dessins de Bonnard et de 24 tableaux, 3 pastels et 2 dessins de Vuillard. Elle témoigne de l’étroite complicité artistique des deux peintres durant leurs années nabies.

Le parti-pris de Véronique Serrano, Conservateur en chef, est d’exposer l’intégralité des tableaux accrochés au musée d’Orsay, tout en présentant un fil narratif spécifique aux espaces du musée Bonnard.

Bonnard, le « Nabi très japonard », est représenté au travers de 25 tableaux majeurs, fleurons de sa jeunesse parmi lesquels, le rare Joueur de Banjo (1895), le poétique Chevaux et filles au Bois, dit aussi La Place Clichy (vers 1894-1895) ou le radieux Nu accroupi au tub (1918) qui en est le chef-d’œuvre absolu.

Quant à Vuillard, le « Nabi zouave », la magie opère avec notamment la série de tableaux intimistes comme La Soirée musicale (vers 1896-1899), Misia assise dans une bergère, dit Nonchaloir (1901), auxquels s’ajoutent la mystérieuse Jeune fille la main sur la poignée de la porte (1891), Le Bureau (1896) et le projet grandiose de décor d’un restaurant parisien, Intérieur de salon de thé, Le Grand Teddy (1917), longtemps resté inconnu du grand public.

Les visiteurs du musée Bonnard découvrent ainsi un parcours construit sur-mesure qui révèle une cinquantaine de peintures et de pastels nabis à laquelle vient s’ajouter une vingtaine de dessins de Bonnard et plusieurs tableaux de la maturité des deux peintres. Ces œuvres, très peu connues du public, mettent en lumière les liens étroits rattachant les deux artistes.

L’exposition est présentée sur les 3 niveaux du musée et s’articule autour des thèmes suivants : Bonnard/Vuillard, une complicité artistique (niveau 5) ; Présences féminines (niveau 4) ; Décors & paysages (niveau 3).

LA RELATION BONNARD / VUILLARDBONNARD VUILLARD photo

Bonnard et Vuillard partagent le goût et la curiosité du métier, les découvertes ou les tâtonnements, la liberté et l’indépendance, mais aussi les amis, les expositions ou la littérature. Leurs échanges épistolaires entre 1891 et 1940, témoignent de cette « amitié fraternelle ».

Leur rencontre a lieu à l’École nationale supérieure des Beaux-arts de Paris. Puis, à l’instar de Denis, Ranson, Roussel, Ibels ou Piot, ils suivent les cours libres de l’Académie Julian. Tous sont passionnés de nouveautés, de littérature symboliste, de théâtre ou de musique wagnérienne. Ce temps d’émulation passé, demeurent l’amitié et la richesse des individus. Bonnard et Vuillard ne cesseront de se voir et d’échanger jusqu’à la mort de ce dernier en 1940 dont Bonnard restera inconsolable.

 

Une complicité artistique

PB Joueur de Banjo   PB Soiree musicale   PB Place clichy

 EV Jeune fille poignee   PB Portrait de jeune fille   PB Militaire et Blonde   PB JEUNE FILLE BAS NOIRS

Présences féminines

EV Misia Bergere   PB Nu accroupi tub   PB Nu gant bleu

 

Décors & paysages

EV Grand Teddy Projet  PB Chien Terrasse   Jardin tuileries

L'exposition en cours

BONNARD
En toute intimité

26 NOVEMBRE 2016 - 23 AVRIL 2017

affiche atelier orange« Puisque tous les peintres entreprennent les mêmes choses, se heurtent aux mêmes difficultés, utilisent les mêmes moyens, c'est que les différences proviennent de l'intérieur » Pierre Bonnard,1945

À partir du 26 novembre, le musée Bonnard propose de découvrir les sources d’inspiration de Pierre Bonnard à travers le prisme de l’intime. Organisé de façon thématique et chronologique, ce nouvel accrochage de ses collections permet de mieux comprendre son travail.

Ce nouveau parcours réunit une soixantaine d’œuvres (peintures, dessins, affiches, photographies...) issues des collections du musée. Sont exposés pour la première fois, les nouvelles acquisitions et dons de 2016, deux dépôts du musée d’Orsay, mais aussi des prêts exceptionnels de collectionneurs privés dont les œuvres ont rarement été exposées en France.

Prêtée au musée d’Orsay (Paris), à la Fondation Mapfre (Madrid) puis au Legion of Honor (San Francisco), la majestueuse et imposante Vue du Cannet est de retour après quasiment 2 ans d’absence. Quant au Paysage, soleil couchant, il revient du Brésil (São Paulo & Rio).

Affiches et période Nabie 

Membre fondateur des Nabis, mouvement artistique né en même temps que la génération des post-impressionnistes, Bonnard se fait d’abord connaître avec ses affiches, dont la mise en page renouvèle le genre. La première qu’il réalise pour France Champagne (1891) attire l’attention de Toulouse-Lautrec qui démarre alors sa célèbre carrière dans ce domaine.

Vie intérieure & Univers familiers

Fondamentalement inspiré par les scènes de la vie quotidienne, Bonnard n’a eu de cesse de livrer des œuvres très personnelles et affectives. Elles évoquent en apparence, la douceur et une certaine harmonie de façade à travers notamment des témoignages de la Belle Époque parisienne, des huis-clos familiaux à la campagne, des paysages aux couleurs du Midi ou encore des intérieurs confinés du Bosquet, son refuge du Cannet dans lequel il vit avec Marthe, sa femme et inspiratrice.

Modèles féminins et nus 

La vie intime de Bonnard, complexe et simple à la fois, lui fournit le fonds philosophique de ses sujets et la matière brute à partir de laquelle il dégage ses compositions. Qu’il s’agisse de ses peintures, dessins ou photos, les figures féminines y sont prédominantes et récurrentes. Il y a évidemment Marthe, sa femme, dont il nous offre l’éternelle beauté malgré les années qui passent. Il la peint inlassablement pendant 50 ans, souvent nue et sans jamais la vieillir. Et puis aussi Renée... Plus belle, plus blonde, plus jeune. Ils s’aimaient à n’en pas douter, mais Bonnard choisit d'épouser Marthe, son modèle de prédilection. Renée se suicide quelques semaines après de désespoir amoureux (1925). Bonnard ne s’en remettra pas, même si en surface sa peinture reste lumineuse.

Le paradis de Bonnard : Le Bosquet 

Acquise par Bonnard en 1926, la présence du peintre, dans la maison-atelier du Bosquet est encore imprégnée de la présence du peintre aujourd'hui. Cette modeste villa et son jardin ont été le décor privilégié d’environ 300 œuvres.

L’exposition photo

 La photographe, Caroline Rennequin a exceptionnellement été autorisée par la famille du peintre, à accéder à ce lieu classé, habituellement fermé au public. Pendant 48 heures, la photographe a pu saisir l’esprit des lieux et leur intimité.
Une vingtaine de ses clichés (petits et grands formats) est à découvrir pendant toute la durée de l’exposition.

La visite à 306 degrés

Pour aller plus loin, le musée Bonnard innove et propose pour la première fois, une balade au cœur du Bosquet. Grâce à un masque de visite virtuelle, les visiteurs plongent dans les intérieurs et le jardin de cette maison du Cannet, photographiés à 360 degrés, découvrant les lieux de vie qui ont tant inspiré Bonnard.

L’exposition est présentée sur les 3 niveaux du musée dédiés aux accrochages et s’articule autour des thèmes suivants : Vie de famille & vie de famille (niveau 5) ; Modèles féminins & intérieurs (niveau 4) ; Paysages, de la Normandie au Cannet (niveau 3).

Quelques œuvres de l'exposition :

Affiches et période Nabie

france champagne    revue blanche    

 Vie intérieure & univers familliers    

 lavalise     vuecannet     baigneurs

Modèles féminins & nus

 serviette     nu tub   Renee Montchaty

Le paradis de Bonnard : Le Bosquet

2009.0.25 LAtelier au Bosquet   La salle a manger au cannet   chaise

Musée Bonnard

16 boulevard Sadi Carnot
06110 LE CANNET
Côte d'Azur - FRANCE
+33 (0)4.93.94.06.06

Partenaires de l'exposition

LOGO LE CANNET nb      MO


FB


Telerama           RVA

exposition en cours

LOGO LE CANNET nb      MO


FB


Telerama           RVA       CDA NOIRsansFOND

Lettre d'infos

Recevoir nos actualités chaque mois par e-mail :

Partenaires du musée

LOGO LE CANNET nbOrsay

 

Recherchez

Restons connectés & avis

     twitter-50px     google50px     pinterest-50px    instagram50px
TripAdvisor-petit   Exponaute-petit   Googlepetit